A LA UNEPolitique

Demande de protection rapprochée : Aly Ngouille Ndiaye recale Sonko

Le président du Parti Pastef/Les Patriotes au cours d’une conférence de presse, tenue il y a de cela quelques jours, révélait avoir écrit au ministre de l’Intérieur aux fins de bénéficier d’une protection. Ousmane Sonko soutenait ainsi avoir reçu des menaces de morts. Aly Ngouille Ndiaye qui a reçu la lettre, a répondu. Mais pas favorablement.

Le premier flic du pays dans une lettre datée du 18 Octobre 2018, a opposé, à Sonko, une fin de non-recevoir. «Je suis au regret de vous annoncer qu’une telle demande ne saurait être satisfaite à l’état actuel du processus électoral, au risque de créer une rupture de l’égalité des citoyens devant la Loi», déclare-t-il.

Dans sa réponse, il affirme en filigrane que ce dernier n’est pas encore candidat. Et, par conséquent, il ne pourrait bénéficier d’une quelconque protection rapprochée à l’état actuel du processus électoral, au risque de créer une rupture de l’égalité des citoyens devant la Loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.