education

Les bacheliers orientés dans le privé occupent la rue, la police entre dans le jeu

Ce matin, les bacheliers orientés par l’Etat dans les établissements privés sont descendus dans la rue pour manifester leur indignation. En effet, ils revendiquent, de la part de l’Etat du Sénégal, une paye complète et régularisée de leur mensualité pour un bon déroulement de leur études au supérieur. Ce, entre autres points de revendications.

Les bacheliers orientés dans les établissements privés sont pour la plupart dans le chambardement le plus confus. Depuis quelques mois, beaucoup d’établissements privés qui avaient fait office de prendre en charge la formation de certains étudiants qui n’avaient pas été orientés dans le public, ne reçoivent pas ou très difficilement les mensualités des potaches qui leur sont déversées par l’Etat du Sénégal.

Ce fait ayant entraîné des dysfonctionnements dans la marche administrative de ces écoles ou universités privées, ont poussé certains établissements de renvoyer l’ensemble des étudiants en situation irrégulière jusqu’à nouvel ordre.

Ce fait qui a mis les « orientés de l’Etat du Sénégal », dans une conjoncture désagréable, a fait naître des mouvements d’humeur qui ont vite occupé les rues de Dakar. A cet effet, les étudiants de l’ESEBAD, ont fait une descente musclée au G5 pour perturber leurs frères dudit établissement qui étaient en examen ce matin.

La police, certainement interpellée par la direction de G5, centre de formation sis aux alentours de l’Ecole Nationale d’Administration de Dakar, a fait une descente musclée. Dans la foulée, elle a repoussé les potaches jusqu’à leur dernier retranchement, en coups de gaz lacrymogènes, en refusant tout regroupement de ces jeunes qui ne demandent qu’à étudier.

Direct centre de formation G5, les élèves de ESEBAD dans la rue

Direct centre de formation G5, les élèves de ESEBAD dans la rue

Publié par Senego.com sur lundi 12 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.